📚 Conciler études et job ðŸ“š

Joyeux 1er Mai à tous 🌷

En ce 1er mai j’ai décidé de parler avec toi de job étudiant. Nombreux sont les étudiants à devoir cumuler job et études, et bien souvent, c’est difficile. Étudiante en première année de master, j’ai eu un job étudiant tout au long de ma licence. Je vais donc vous donner mes conseils et partager avec vous mon expérience 👇🏻

Conseil n°1 : faire un planning !

La première chose à faire est : un planning. C’est ce que je faisais chaque début de semestre (à chaque changement d’emploi du temps). Un joli planning sympa avec dedans : les cours, les heures de travail, les heures de devoirs/révisions et surtout : du temps libre pour soi. Il est indispensable de se dégager du temps pour soi, sinon on est vite dépassé. C’est aussi important de se tenir à ce planning, de prendre de bonnes habitudes dès le début, sinon ça peut vite être le bazar. Tu peux l’afficher dans ton salon ou près de l’endroit où tu révises pour te motiver à le respecter.

Conseil n°2 : bien choisir le lieu !

Je te conseille aussi de bien choisir ton lieu de travail. Moi j’avais choisi un job dans un supermarché près de chez mes parents, pour rentrer tous les week-ends. Ça se réfléchit évidemment, tu peux préférer le prendre près de ton appart. Cependant, il faut penser à une chose : les temps de transports. Je pense que l’idéal est de trouver un job près de ton appartement. Si tu as trop de temps de transports ça peut être vite redondant et aussi une grosse perte de temps.

Conseil n°3 : un lien avec les études !

En effet, si tu peux trouver un job en relation avec ton domaine d’étude, c’est doublement bénéfique. C’est super pour l’expérience et le CV, et pour le porte-monnaie. En plus, si ça te plait, c’est parfait. Cependant, ça peut-être difficile de trouver un job en relation avec tes études, sachant que la plupart des domaines qui recherchent des étudiants sont les supermarchés et les agences de babysitting. Je sais que certains arrivent même à avoir des jobs en télétravail plutôt chouette, il faut bien farfouiller et ne pas hésiter à envoyer des candidatures.

Conseil n°4 : le nombre d’heures !

Il est important de ne pas t’enterrer dans le travail dès le début. Moi j’avais un contrat de 10h/semaine dès la première année, ce qui n’est pas « grand chose » contrairement à certains contrats étudiants. Je voyais plutôt ça comme un « loisir » étant donné que je finissais les cours tôt dans la semaine (jeudi midi), et que c’était seulement pour arrondir mes fins de mois, sortir et faire du shopping.

Cependant, je suis arrivée en deuxième année et troisième année où l’emploi du temps n’était clairement plus le même, mais ne touchant pas de bourses j’ai voulu continuer. Du coup, j’ai beaucoup travaillé, tous les week-ends (oui, d’ailleurs j’ai préféré travailler le week-end pour bien séparer études et job, mais certains arrivent à faire les deux dans la semaine, à toi de voir) et certaines vacances scolaires (celles de décembre où l’on avait vraiment besoin de moi, puis celles d’avril. Je me reservai les vacances de la toussaint et de février car ce n’est qu’une semaine et je préparais mes partiels).

Du coup il faut bien réfléchir au nombre d’heures par rapport à ton emploi du temps et au nombre d’heures que tu as déjà à l’école ou à la fac. Pour moi 10h c’était suffisant, mais cela dépend aussi malheureusement de beaucoup de critères personnels…

Conseil n°5 : prioriser les études !

Comme je t’ai expliqué plus haut, il faut que les études passent avant tout !
Du coup, si tu ne peux pas conciler études et job, tu peux toujours demander un prêt étudiant à ta banque, beaucoup le font. C’est sûr que c’est pas idéal de démarrer dans la vie avec un prêt à rembourser, mais si ces études sont faites pour toi, que tu aimes ça et que tu en as envie : fonce !
Sinon, en université l’année commence tard et se termine tôt. Tu peux donc en profiter pour bosser un max l’été, et être plus tranquille au cours de l’année.

Pour moi, sur la fin j’avais cours du lundi au vendredi 18h et je travaillais le samedi après-midi et le dimanche matin. Mais comme j’aime bien les sorties et le shopping (🙄), il m’arrivait aussi de travailler pour d’autres patrons le dimanche après-midi aussi, avant de remonter à Toulouse. Bon, autant vous dire que ça a signé la fin de tout ça, c’était devenu beaucoup trop compliqué et j’ai tout arrêté. Entre la fatigue, le manque de temps pour les études, pour soi et pour ses proches, je me suis surmenée. Morale de l’histoire : ne te surmene pas, les études avant tout !

J’ai la chance d’avoir eu le choix, je sais que certains ne l’ont pas, si c’est ton cas sache que tu as tout le mérite du monde, et accroche toi, ça en vaut la peine ! 💪🏻

Conseil n°6 : oser dire non !

Il faut oser dire non. Sinon, tu peux vite te retrouver à bosser le double d’heures. Mais on est d’accord que c’est plus facile à dire qu’à faire. Par exemple, j’aurais préféré ne pas travailler aux vacances de Noël mais c’est un moment où les supermarché ont besoin d’employés, du coup je ne voulais pas les laisser tomber, c’était mon rôle d’être là (et puis ça me faisait pas mal de sous soit dit en passant).

Cependant, en novembre dernier, le supermarché où je travaillais m’a rappelé pour remplacer une étudiante, ce que j’ai accepté avec plaisir car j’adore mes collègues, l’ambiance qu’il y a là-bas, et puis encore une fois c’est toujours un peu d’argent en plus. À la base c’était pour 2 mois, du coup ça m’allait. Sauf que l’étudiante que je remplaçais à prolongé d’un mois, puis d’un mois… Et évidemment je n’étais absolument pas obligée d’accepter, mais j’étais contente de filer un coup de main à des gens que j’apprécie. Sauf que ça m’a vite rappelé pourquoi j’avais arrêté ðŸ˜…. En plus de ne plus supporter les mauvaises manières des clients, j’avais beaucoup de travaux de groupe et j’étais trop mal à l’aise d’être la seule à ne pas être à fond dans certains projets à cause du manque de temps et de la fatigue.

Du coup j’ai osé. En mars j’ai donc prévenu que je ne pouvais pas rester, même si la personne que je remplaçais ne revenait pas (ce qu’il s’est passé). J’étais très embêtée de les « laisser tomber », mais tout le monde a bien compris. De toutes façons je n’avais pas le choix, courant mars je passais tous mes partiels et début avril je devais partir en stage (merci coronavirus ðŸ˜…).

En résumé : fais ce qui est bon pour toi. La vie d’étudiant est difficile, d’autant plus pour ceux qui travaillent. Mais on va tous y arriver, en s’accrochant pour certains c’est sûr, mais il le faut ! Si tu t’apprêtes à entrer dans les études supérieures et que tu réfléchis à prendre un job à côté, pense à tout ça. Sinon, tu as d’autres moyens de faire autrement (prêt étudiant etc). Il y a plein de paramètres à prendre en considération, mais dis toi une chose : c’est faisable! Par un moyen ou un autre, il faut tenir bon 💪🏻

Bon courage à toi dans tes études ou dans ton travail et merci de m’avoir lu ! À bientôt 😘

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :